Un mois de septembre “globalement réussi” pour l’hôtellerie française, selon In Extenso TCH

La coupe du monde de Rugby a dynamisé la fréquentation sauf à Paris, où le taux d’occupation est en repli de 3 %.

Publié le 10 novembre 2023 à 14:05

La rentrée est “relativement ensoleillée sur l’hôtellerie française”, estime In Extenso TCH dans son baromètre du mois de septembre. Sur l’ensemble du territoire, le taux d’occupation a atteint 74 %, soit une légère baisse de 1 % par rapport à septembre 2022, favorisé par le retour des évènements professionnels et la tenue de la coupe du monde de Rugby.

La recette moyenne par chambre louée (RMC) a poursuivi sa tendance haussière. Le prix moyen s’est établi à 130 € HT soit une hausse de 11% par rapport à 2022. Le chiffre d’affaires hébergement par chambre disponible (RevPAR) s’est ainsi positionné à 96 € HT, en hausse de 10 %.

 

  • Un taux d’occupation en repli à Paris 

Le taux d’occupation global enregistre une baisse de 3 % par rapport à septembre 2022 et ce, dans toutes les gammes d’hôtels. Cependant, l’augmentation du prix moyen de 8 % permet de compenser ce recul avec un RevPAR de 235 € HT, soit une hausse de 5% par rapport à 2022.

 

  • Les régions portées par l’attractivité des métropoles et le rugby

L’hôtellerie en régions a été rythmée par la coupe du monde de Rugby qui s’est déroulée dans plusieurs grandes villes. Le taux d’occupation global des métropoles atteint 80 %, avec de très bons niveaux atteints à Nice (84%), Montpellier (82%) et Lyon (81%). Les littoraux ont également pu profiter de la présence des touristes prolongeant la saison estivale.

La recette moyenne par chambre louée atteint 104 € HT toutes gammes confondues pour les hôtels en régions, soit une hausse de 12 %. Il s’agit de la plus forte hausse enregistrée depuis le début de l’année. En cumul sur le début d’année, l’hôtellerie en régions a enregistré une croissance conjointe du taux d’occupation et du prix moyen, affichant ainsi un chiffre d’affaires de 60 € HT par chambre disponible, en augmentation de 8 % par rapport à 2022.

 

  • La Côte d’Azur attire toujours

Le mois de septembre a été fructueux grâce au prolongement de la période estivale, une météo particulièrement clémente et la tenue de plusieurs évènements sportifs.

Les hôtels de la Côte d’Azur ont affiché un taux d’occupation global de 81 %, avec des hausses allant de 2 % à 5 %, à l’exception du segment luxe qui accuse une baisse de 11%.

En matière de prix moyens, les hausses se poursuivent sur l’ensemble des gammes et plus particulièrement sur le segment économique (+ 30 %). En moyenne le RevPAR s’est établi à 222 € HT pour le mois de septembre, soit une augmentation de 16 % par rapport à 2022.

Le quatrième trimestre de l'année s’annonce relativement bon sur l’hôtellerie française, avec notamment la poursuite des évènements professionnels, les vacances scolaires, les fêtes de fin d’année, etc., prédit In Extenso TCH.


Photo

Publié par Roselyne DOUILLET



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles